Pour financer l’achat de leur bien immobilier, les acquéreurs  ont très souvent recours à un prêt immobilier « classique » auprès d’une banque. Il faut savoir que d’autres types de prêts existent : les prêts réglementés  mais également les prêts complémentaires.

Nos conseils pour le financement de votre projet immobilier :

Comparer plusieurs offres sur la base du TAEG

Ne pas hésiter à aller voir plusieurs banques afin d’anticiper les frais annexes supplémentaires et comparer les offres de prêt pour choisir le plus intéressant. Pour évaluer le coût total du prêt, il faut analyser le taux annuel effectif global (TAEG) qui inclut l’assurance, les frais de dossier, les garanties et les pénalités de remboursement anticipé.

Penser aux prêts réglementés

S’intéresser aux prêts réglementés qui sont une véritable aide à l’achat. Parmi ces prêts réglementés, il est possible de lister:

  1. le prêt conventionné (PC)
  2. le prêt à l’accession sociale (PAS)
  3. et le prêt taux zéro (PTZ)

Pour les primo accédants, le prêt à taux zéro peut constituer un apport personnel.

Financement à 100% possible

Même si vous n’avez pas d’apport personnel, un prêt immobilier est possible sans apport avec un financement à 100% à condition de présenter un dossier solide.

Ne pas négliger le prêt 1% logement

Penser aussi aux prêts complémentaires ( le prêt 1% logement, les prêts « des collectivités territoriales …) qui peuvent vous aider à ne pas dépasser votre capacité d’endettement et donc d’obtenir le financement pour votre projet immobilier.

Préparer un dossier de financement peut vous demander  un peu de temps  lorsqu’on vous ne faites  pas appel à un courtier. Mais avec un bon montage,  l’économie réalisée  peut largement valoir le coup de passer du temps à l’instruire.